LA REIDITE

Octobre 2018

retour dossier.png
logo FB share.png

Des chercheurs australiens de l'université de Curtin en Australie viennent de découvrir un des minéraux les plus rares sur Terre, la reidite, dans le cratère de météorite de Woodleigh, l'un des plus connus au monde. La reidite se forme à partir du zircon (ZrSiO4), lorsque ce dernier est exposé à des pressions supérieures à 30 GPa (gigapascals). C'est un polymorphe du zircon, c'est-à-dire qu'il possède la même composition chimique mais une structure cristalline différente. La reidite est ainsi 10 fois plus dense que le zircon (5,2 g/cm3). C'est seulement la sixième fois que l'on en trouve sur Terre à l'état naturel, à chaque fois dans un cratère de météorite et à des quantités microscopiques. « La totalité de la reidite formée dans l'histoire géologique tiendrait sous un ongle», atteste Aaron Cavosie, chercheur au département des sciences de la Terre et des Planètes à l'université de Curtin et auteur principal d'un article paru dans le journal Geology, relatant la découverte.

Le zircon a été soumis à de telles pressions qu’il s’est partiellement transformé en reidite (ici en violet, en haut de l’image).

© Morgan A. C.

Les chercheurs ont identifié la reidite en analysant des carottes de roches prélevées dans l'anneau central du cratère. « La formation du soulèvement central est l'un des processus les moins bien compris lors de la formation de cratères d'impacts complexes, qui peut produire en quelques secondes de nombreux kilomètres de substrat rocheux soulevé verticalement », atteste Aaron Cavosie.

 
 
 

Le cratère de Woodleigh est l’un des plus grands au monde : il mesurerait plus de 100 km de diamètre.

Crédit photo http://www.oceaniepourleszeros.com ©

Woodleigh serait l’un des plus grands cratères de météorite au monde

L'autre intérêt de cette découverte est qu'il remet en cause la largeur du cratère.

Le Cratère de Woodleigh est un vieux cratère d'impact météoritique situé dans l'ouest de l'Australie.
Il se trouve sous environ 600 mètres de sédiments, sable et roches. Invisible depuis la surface, il a été découvert grâce à la détection d'une anomalie gravitationnelle. Un forage pétrolier a rencontré du granit à une profondeur d'environ 190 mètre ces découvertes ont attiré l'attention des scientifique qui ont conclu à l'identification d'un cratère météoritique agé d'environ 364 Ma. L'estimation de la taille du cratère n'est pas encore très bien défini selon des ources il pourrait faire 120 km et selon d'autres seulement 40km.
Or, les grains de reidite sont ici associés à des formes « jumelles » de zircon, formées ultérieurement le long de microstructures d'extension lors de la déformation par choc. Les modélisations du soulèvement rocheux, réalisées à partir de ces microstructures, suggèrent ainsi un diamètre supérieur à 100 kilomètres, « ce qui ferait du cratère de Woodleigh le plus grand d'Australie », avance le chercheur. Seuls cinq ou six cratères de météorite dans le monde dépassent ainsi les 100 km de diamètre, dont celui de Vredefort en Afrique du Sud ou celui de Chicxulub, au Mexique, responsable de la disparition des dinosaures.

Cette découverte ne permettra malheureusement pas à l'Australie de faire fortune. « Bien qu'elle soit infiniment plus rare que l'or ou le diamant, la reidite n'a hélas aucune valeur commerciale », sourit Aaron Cavosie. Sa valeur scientifique, elle, est inestimable.

REIDITE

 
 
 

Catégorie : groupe Zircon
Formule : ZrSiO 4
Système cristallin tétragonal
Cristal dipyramidal
Couleur : Incolore à blanc
Lustre:Adamantin
Dureté :7½
Densité :5.2
Clivage :    Aucun
Fracture : Irrégulière / inégale
Ténacité :Fragile
Trait : Blanc
Translucide
Propriétés optiques    Uniaxiale (+)

  • indice de réfraction    n ω = 1,64 n ε = 1655

  • biréfringence    0.0150

  • pléochroïsme    Aucun

Nommé en 2002 par Billy P. Glass, Shaobin Liu, and Peter B. Leavens en honneur à Alan F. Reid pour ses travaux de laboratoire, phase de haute pression, en 1969.
Se produit sous forme d'inclusions dans d'autres minéraux.

Alfred F. Reid

Sources :

retour dossier.png

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

logo FB share.png

* Les rubriques marquées d'un astérisque sont obligatoirement renseignées.