Yellowstone, the Grand Prismatic Spring.jpg

A PROPOS DE LA PROBABILITE D'UNE EXPLOSION DE LA CALDEIRA DE 
YELLOWSTONE . . .

" Dernièrement une jeune lycéenne de 15 ans, " Catherine " élève en seconde, m'a posé la question de savoir qu'elle est la probabilité de l'explosion de la caldeira de Yellowstone et ses conséquences."
Je me suis souvenu avoir lu un article dont j'avais fait une fiche  qui m'a permis de lui répondre très  rapidement, comme ce n'est pas la première fois que l'on me pose des questions sur Yellowstone, notamment après mon voyage sur les lieux en 2015. Je pense que ma fiche plus récente répondra aux questions que certains se posent.

Le magma sous Yellowstone beaucoup plus important que prévu...

Le magma sous le parc national de Yellowstone est 2,5 fois plus important que ce qui avait été estimé précédemment, ce qui signifie que le super volcan du parc a le potentiel d’entrer en éruption avec une force environ 2 000 fois celui du mont St. Helens en 1980, selon une nouvelle étude. (Voir en fin de page un lien vers les caractéristiques de l'explosion du Mont Ste Hélène)

En mesurant les ondes des secousse sismiques, les scientifiques ont pu cartographier la chambre magmatique sous la caldeira de Yellowstone avec une longueur de 88 km, a déclaré l’auteur principal Jamie Farrell de l’Université de l’Utah.

La chambre mesure 29 km de large et s’étend à des profondeurs de 4 500 m à 14 500 m miles sous la terre, a-t-il ajouté.

Sous Yellowstone.jpg

Yellowstone est un volcan actif. Les caractéristiques de surface telles que les geysers et les sources chaudes sont des résultats directs du volcanisme sous-jacent de la région.

Crédit : National Park Service

Cela signifie qu’il y a suffisamment de matériaux volcaniques sous la surface pour correspondre à la plus grande des trois éruptions du super volcan au cours des 2,1 derniers millions d’années, a déclaré Farrell.

La plus grande explosion – la première du volcan – était 2 000 fois plus importante que l’éruption du mont St. Helens en 1980 dans l’État de Washington. Une explosion cracherait de grandes quantités de matériaux volcaniques dans l’atmosphère, qui feraient le tour de la planète, a-t-il déclaré.

« Ce serait une catastrophe mondiale. Il y aurait beaucoup de destruction et beaucoup d’impacts dans le monde entier. »

La dernière éruption de Yellowstone s’est produite il y a 640 000 ans, selon l’US Geological Survey. Pendant des années, les observateurs qui suivent les essaims de séismes sous Yellowstone ont prédit que la caldeira était en retard pour entrer en éruption.
Farrell rejette cette hypothèse, affirmant qu’il n’y avait pas assez de données pour estimer le moment de la prochaine éruption. « Nous croyons qu’il y aura une autre éruption, nous ne savons tout simplement pas quand ».

« Il y a suffisamment d’instruments pour surveiller l’activité sismique de Yellowstone que les scientifiques connaîtraient probablement bien à l’avance s’il y avait une activité inhabituelle et que le magma se déplaçait vers la surface. »

 


« Un grand tremblement de terre à Yellowstone est beaucoup plus probable qu’une éruption volcanique », a déclaré Jamie Farrell. Le tremblement de terre de magnitude 7,5 du lac Hebgen, dans le sud-ouest du Montana, a tué 28 personnes en 1959.

 

Eric Christiansen, professeur de géologie à l’Université Brigham Young, a déclaré que l’étude de Farrell et du professeur Bob Smith de l’Université de l’Utah est très importante pour comprendre l’évolution des grands volcans tels que celui de Yellowstone.

« Cela nous aide à comprendre le système actif », a-t-il déclaré. « Ce n’est pas au point où nous devons nous inquiéter d’une éruption imminente, mais chaque information dont nous disposons nous préparera à cette éventualité. »


D’après l’étude publiée dans la revue Science.

Juillet 2021...

La Terre gronde à nouveau sous le parc national de Yellowstone, avec des essaims de plus de 1 000 tremblements de terre enregistrés dans la région en juillet 2021, selon un nouveau rapport de l’US Geological Survey (USGS). Il s’agit de la plus grande activité sismique que le parc ait connue en un seul mois depuis juin 2017, lorsqu’un essaim de plus de 1 100 secousses a été enregistré dans la région, selon le rapport.

Heureusement, ces tremblements étaient mineurs, avec seulement quatre secousses se mesurant dans la gamme de magnitude 3 (assez forts pour être ressentis, mais peu susceptibles de causer des dommages) – et aucun des tremblements ne signale que le super volcan sous le parc est susceptible d'une éruption, ont déclaré les sismologues du parc.

« Bien que supérieur à la moyenne, ce niveau de sismicité n’est pas sans précédent et ne reflète pas l’activité magmatique », selon le rapport de l’USGS. « Si l’activité magmatique était la cause des tremblements, nous nous attendrions à voir d’autres indicateurs, comme des changements dans le style de déformation ou les émissions thermiques / gazeuses, mais aucune variation de ce type n’a été détectée. »

Tout au long du mois de juillet 2021, les stations sismographiques de l’Université de l’Utah, qui sont chargées de surveiller et d’analyser les secousses dans la région du parc de Yellowstone, ont enregistré un total de 1 008 tremblements dans la région.

 

Ces mini séismes se sont produits en une série de sept essaims, l’événement le plus énergétique se produisant le 16 juillet. Selon l’USGS, au moins 764 tremblements ont secoué le sol profondément sous le lac Yellowstone ce jour-là, y compris un séisme  de magnitude 3,6 - le plus important du mois.

Les six essaims restants du mois étaient tous plus petits, compris entre 12 et 40 tremblements chacun, tous mesurant moins que la magnitude 3.

Ces petits séismes ne sont pas inquiétants, a ajouté l’USGS, notant que ces tremblements sont probablement le résultat d’un mouvement sur des failles préexistantes sous le parc. Les mouvements de faille peuvent être stimulés par la fonte des neiges, ce qui augmente la quantité d’eau souterraine qui s’infiltre sous le parc et augmente les niveaux de pression sous terre, ont déclaré les chercheurs.

Yellowstone sources chaudes et bisons.jpg

Yellowstone attire des millions de visiteurs avec ses caractéristiques géothermiques, de geysers, de sources chaudes et de pots de boue bouillonnants, ses paysages et sa faune sauvage.

L'explosion du Mont Ste Hélène le 18 Mai 1980, une page réalisée par l'Institut Frabçais de l'Education, ENS Lyon.

http://eduterre.ens-lyon.fr/thematiques/terre/magmatisme-subduction/leruption-du-mont-st-helens

Since 2è-03-2022