Comment des métallurgistes de l'Oural transforment de la boue en or

Comment des métallurgistes de l'Oural transforment de la boue en or

Photo : Roman Baikalov/Compagnie minière et métallurgique de l'Oural

logo FB share.png

HISTORIQUE

Créée en 1934, l’entreprise Pyshminsky Copper-Electrolyte Plant est la plus grande fonderie de cuivre de l’URSS puis de Russie, en 1974 elle change de nom et devient Uralelectromed. Depuis 1999 elle est le leader de l’UMMC, Ural Mining and Metallurgical Company, entreprise d’État qui travaille sur onze régions de Russie. En 2002 Uralelectromed devient Open Joint Stock Company (OJSC) au sein de l'UMMC.

Depuis sa création, cette industrie n’a jamais cessé de se développer, tant coté minier que dans le raffinage. Non seulement elle extrait le cuivre de la mine Nevianskiy dans l'Oural mais aussi l’or, l’argent et le platine et autres poudres métalliques.

Sur le plan historique elle a fourni 80% du cuivre nécessaire à la fabrication des munitions durant la guerre de 1941 à 1945.

CERTIFICATIONS ACCRÉDITATION

Uralelectromed a obtenu la certification ISO9001 en 2009, la référence internationale pour le management de la qualité. La raffinerie est rigoureuse dans la conduite de toutes ses activités, en particulier dans les domaines de la sécurité et de l’environnement.
Les investissements réguliers pour développer un meilleur respect de l’environnement pendant la chaîne de production ont été récompensés par les certifications ISO 14001 et  ISO 140.

Les produits en or et argent sont accrédités par le LBMA depuis 2004. L'organisme a confirmé cette accréditation en 2013, ce qui assure que la raffinerie respecte les standards en matière de pureté et de qualité des lingots.

 

Dans le bain d’électrolyse la boue qui vaut de l'Or.

Photo : Roman Baikalov/Compagnie minière et métallurgique de l'Oural

PROCÉDÉS DE TRAITEMENT

Durant le processus de séparation du cuivre du minerai, des impuretés précipitent en « boues » en langage technique. Ces impuretés contiennent de l’or, de l’argent, du sélénium, du tellure et beaucoup d’autres éléments chimiques. Avec le temps l’entreprise a appris à extraire ces composants de valeur. C’est en mettant au point des procédés de plus en plus sophistiqués que depuis 1994, Uralelectromed produit des lingots d’or et d’argent entre autres produits de valeur.

Traitement de l'argent par électrolyse sur plaques cathodiques.

Pour commencer la boue noire est traitée avec de l’acide sulfurique en fort pourcentage puis brûlée afin d’éliminer tous les composants volatiles. Le traitement suivant est une fusion complexe pour obtenir un alliage argent-or appelé « doré ». La séparation s’effectuera par réaction chimique. L’Ag reste en solution, après nettoyage il est traité par électrolyse selon un procédé de dépôt de cristaux sur des plaques cathodiques. L’Au quant à lui aura précipité avec des impuretés en petite quantité qui seront séparées de la poudre d’or.Les poudres ainsi obtenue sont ensuite fondues dans des fours à 900°C pour l’Ag et 1 100°C pour l’Au.

Le métal précieux est coulé en lingot.

Photo : Roman Baikalov/Compagnie minière et métallurgique de l'Oural

La production annuelle des deux métaux précieux est de 10 tonnes pour l’or et 200 tonnes pour l’argent ce qui représente 3,5% de la production d’or et 25,2% de la production d’argent de la Russie.
La production de cuivre est très importante sous différentes forme, cables, fil, conduits, pièces usinées.

Autres productions de Uralelectromed :

Produits chimiques non ferreux

 

Concentrés de "Platinium Group Metal"

Sulfate de nickel

Sulfate de cuivre

Oxyde de zinc

 

Métallurgie non ferreuse

 

Tellure

Barres d'argent

Sélénium

Poudres de cuivre électrolytiques

Alliage plomb-bismuth

Lingots d'or

Poudre de cuivre

Plomb au cuivre

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

logo FB share.png
logo FB 50x50.png

La page