CARAT ou KARAT ?

A l'origine dans l'antiquité on se serait serrvi d'une graine, la graine du Caroubier, pour faire des pesées précises de l'or. A cette époque et jusqu'au 21ème siècle on pensait que cette graine avait une masse constante correspondant à 0.24 gramme de notre système métrique puis plus tard cette mesure fut reconnue pour 0,2 g. 

Depuis quelques années, 2006, on sait que ces graines ont une masse variable mais on a adopté définitivement le mot pour une masse de 0,2 grammes en gemmologie pour peser les gemmes, pierres précieuses ou pierres fines.
Le mot "Carat" vient de l'italien carato [XIVème siècle], qui vient de l’arabe قيراط, qīrāṭ (« graine de caroube »), lui-même dérivé du grec ancien κεράτιον, kerátion (« graine de caroube ou petit poids »).

Illustration à droite : Ceratonia Siliqua, caroubier.
Prof. Dr. Otto Wilhelm Thomé Flora von Deutschland, Österreich und der Schweiz 1885, Gera, Germany

Les européens à l'est du Rhin et dans les pays nordiques substituent généralement le K au C de carat.

Voici un excellent PDF d'une présentation PowerPoint à  propos des graines de carroube, par mon amis Jean Claude Frediani

Expert près la Cour d'Appel d'Aix en Provence.

Membre de la Chambre Nationale des Experts en Joaillerie Bijouterie Horlogerie Orfèvrerie Pierres Précieuses.

Et ça se Korse . . .

Dans le premier paragraphe nous étions dans le domaine de la masse (poids) en joaillerie et ici nous allons passer dans le domaine de la bijouterie avant la révolution.
Le mot Carat en bijouterie s'appliquait au titre de l'or, soit la proportion d'or dans l'alliage d'un bijou. Comme dit au premier paragraphe dans l'antiquité donc on
utilisait le carat pour peser l'or, les bijoutiers se sont servi du mot pour estimer le pourcentage d'or dans l'alliage

Les bijoutiers utilisaient le plus souvent l'abréviation K ou Kt, qui le distinguait du carat Ct.

L'or pur était l'or 24 carats.

C'est la révolution française qui a abandonné le carat comme proportion dans la composition des alliages, au profit des millièmes, selon le programme d'institution du système décimal. Les titres LEGAUX sont : 999/000 , 920/000 , 750/000, 585/000, 375/000 à l'exclusion de tous autres.

Selon le code Napoléon, les alliages au-dessous de 750/000 étaient interdits en France, et depuis 2 siècles, rejeté par l'administration et la profession  .

L'or à 750/000 (ex 18 carats), contient ¾ d'or fin, et ¼ d'alliage. C'était l'or Français.

Selon la législation française, seul l'or 750/1000,  ex 18 K ou plus, pouvait recevoir l'appellation OR, les autres devaient être appelés ALLIAGE d'OR.

Un bijou en or doit présenter deux poinçons :
Le poinçon du fabricant est toujours un losange contenant, outre un symbole, les initiales de ce fabricant.
Le poinçon de l'état, qui garantit formellement le titre minimum de 750/000, et qui est une tête d'aigle.

Les poinçons d'État en France

  • Hippocampe  pour mémoire : Titre 24 carat, pur à 100 %. (l'or pure, trop mou, n'est quasiment jamais utilisé en bijouterie)

  • Tête d’aigle   : Titre carats, soit 75 % d’or pur.

  • Coquille Saint Jacques : Titre 14 carats, soit 58,5 % d’or pur.

  • Le trèfle à trois feuilles : Titre 9 carats, soit 37,5 % de pureté.

... mais voilà, l'Europe !!!
 

Les pays européens, selon leur passé et leur histoire ont adoptés des systèmes différents. Pour certains, le titre minimum a été fixé à 585/000, et pour d'autres, le titre minimum de 375/000.

Évidemment, ces alliages n'ont pas le droit de porter le poinçon "tête d'aigle".

Malgré une forte opposition des professionnels et un refus de l'administration, ces alliages ont pu être importés en France en vertu du principe européen que "ce qui est permis dans un pays doit l'être dans tous", c'est la libre circulation des marchandises et des biens !!!

L'administration a tenté de faire la distinction entre l'or, et ces mélanges d'or à bas titre, en nommant ces derniers "alliage d'or". Nouvelle condamnation de la France qui à dut s'aligner, et maintenant, tous ces métaux s'appellent "OR".

Aux consommateurs de faire attention : un bijou en or 750/000 doit présenter le poinçon "tête d'aigle", et le poinçon de maître en forme de losange, s'il a été fabriqué en France.


Soyez vigilants !!!
Les bijoux en or 585/000 ont un poinçon en forme de "Coquille Saint Jacques".
Les bijoux en or 375/000 ont un poinçon en forme de "Trèfle à trois feuilles".

Les bijoux issus de salle des ventes, présentent un poinçon ovale représentant un hibou de face. 
Ce poinçon signifie que le bijou est en or 750/000, mais que la date et son lieu de fabrication sont inconnus.

Alors, offrez à vos proches, ou à vous-même le plaisir de porter un bijou en or, quel qu'il soit, mais faite-le en connaissance de cause.

Étymologie du carat titre

L'origine étymologique du carat des bijoutiers pourrait venir d'un autre sens de "Quirat" en arabe,  mot repris par la législation maritime, (cité par Emile Littré en 1872) exprimant la part de propriété d'un navire indivis. Lorsqu'un navire n'appartient pas à une seule personne, mais à plusieurs, on le suppose décomposé en un certain nombre de parties égales (ordinairement vingt-quatre) appelées quirats, et les divers copropriétaires le sont pour un quirat, ou pour deux, ou pour trois, etc.

 

Une autre explication serait que dans la Rome du Bas empire romain le sou d'or fin (pur) à l'effigie de l'empereur Constantin pesait 24 carats.

Actuellement il n'existe aucune étymologie certaine pour le sens de ce mot.

Comment tester la teneur en or d'un bijou ? 
On utilise une pierre de touche et des réactifs qui sont des acides.

On dépose une goutte de réactif sur la pierre et on y frotte l'objet en or, on fait le test jusqu'à obtenir la bonne réaction avec l'acide correspondant à la teneur en or. Il n'est pas utile de forcer, un simple frottement pour ne pas abîmer la surface de l'objet.

! ATTENTION  !

Le nécessaire à tester l'or fonctionne avec des acides extrêmement agressifs et toxiques
Vous devez prendre les dispositions nécessaires à de tels produits.
Tenir hors de portée des enfants dans un lieu sur et fermé à clefs.
Ils provoquent des brûlures de la peau et des lésions oculaires graves.
Ne peut être utilisé, uniquement, que par des personnes adultes.
Portez impérativement des gants de protection, particulièrement à l'ouverture des flacons, ainsi qu'un équipement de protection des yeux et du visage, avec des vêtements adaptés
Tenir éloigné de toute flamme.
Éviter tout contact avec la peau et yeux.
En cas de contact avec la peau ou les yeux, rincer aussitôt abondamment et consulter un médecin en URGENCE.
En cas d'ingestion : rincer la bouche et surtout NE PAS SE FAIRE VOMIR, consulter un médecin de toute URGENCE.
En cas d'exposition prouvée, contacter immédiatement un centre antipoison ou un médecin.

Pourquoi un alliage ? 
L'or pur est très malléable et toujours de couleur... Or, on emploie donc le plus souvent un alliage avec un autre métal pour rigidifier le bijou en durcissant l'or et aussi pour changer la couleur.

Alliages, Au - Ag - Cu.

Alliages, Au - Ag - Cu.

L'Or en couleurs

  • Or Jaune : or (75%), argent (12.5%) et cuivre (12.5%). Le jaune peut  être plus ou moins clair ou foncé.

  • Or rouge :  75% d’or et de 25% de cuivre.

  • Or rose : 75% d’or, 9% d’argent et 16% de cuivre.

  • Or gris : 75% d'or plus 10% de cuivre, de 12.5% de nickel et de 2.5% de zinc.

  • Or blanc : alliage or - argent ou platine ou les deux ou argent et palladium

  • Or vert : or75% d’or, 25% d’argent.

  • Or bleu : alliage à base de 75% d’or, 25% de fer ou de cobalt.

  • Or violet : composé de 75% d’or, 25% d’aluminium.

Des traitements de surface au rhodium permettent d'autres nuances.

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

mineralogie.club

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

logo FB share.png
logo FB 50x50.png