DIORITE

La diorite est une roche magmatique plutonique (intrusive) grenue (texture phanéritique) mésocrate, composée de plagioclase, d'amphibole verte (hornblende) et de mica (y compris parfois de la biotite même si elle est plus rare). Elle se distingue du gabbro par l'absence d'olivine, et du granite par son absence de quartz (diorite stricto sensu) ou en quantité moindre granodiorite (diorite quartzitique) en raison d'une richesse moindre en silice.

Diorite orbiculaire.

Sainte-Lucie de Tallano en Corse, aussi appelée Corsite.

Le nom diorite a été formé par le minéralogiste Alexandre Brongniart à partir du verbe grec ancien διορίζειν, di-orizein qui signifie distinguer.

Petit rappel

La série de réactions de Bowen.

La série de réactions de Norman Levi Bowen, pétrologiste, Traité sur la cristallisation des roches ignées, 1928.  Le diagramme explique l'ordre de cristallisation des minéraux durant le refroidissement d'un magma. Le diagramme de Bowen illustre cette succession progressive des minéraux et pourquoi certains minéraux peuvent former ensemble des roches alors que d'autres ne sont quasiment jamais associés.

Diagramme de classification pour les roches ignées.


Les roches ignées sont classées en fonction des abondances relatives de différents minéraux. Une roche donnée est représentée par une ligne verticale dans le diagramme. Dans le champ ultramafique, les flèches représentent une roche contenant 40% d’olivine et 60% de pyroxène. Le classement d'une roche igné dépend non seulement de la composition, mais aussi de son mode de formation, extrusive ou intrusive. [KP]

La fonte partielle de la plaque océanique produit un magma basaltique qui s’élève et empiète sur la roche granitique de la plaque continentale. Là, le magma basaltique se mélange avec des magmas granitiques ou fait fondre la roche granitique à mesure qu’il monte à travers la plaque continentale. Cela produit un magma de composition intermédiaire entre le basalte et le granit. La diorite se forme si ce type de fonte se cristallise intrusivement.

Cette roche provient des zones de rifting ou de subduction, donnant par fusion partielle des roches appelées andésites quand elles sont volcaniques et diorites quand elles sont plutoniques1. Diorite et andésite sont des roches similaires. Elles ont la même composition minérale et se produisent dans les mêmes zones géographiques. Les différences sont dans la taille des grains et leur vitesse de refroidissement. La diorite cristallise lentement. Ce refroidissement lent a produit une taille de grain grossier. L’andésite se forme lorsqu’un magma similaire se cristallise rapidement à la surface de la Terre. Ce refroidissement rapide produit une roche à petits cristaux.

Diagramme schématique montrant les processus physiques dans le manteau supérieur de la Terre qui conduisent à la génération de magma. A à D représentent différents paramètres de plaque tectonique. Les graphiques montrent le géotherme (courbe de température à l’intérieur de la Terre, en rouge) et le solidus (température où la roche commence à fondre, en vert). Lorsque les deux courbes se croisent, le magma est généré par une fusion partielle.

A) les courbes ne se croisent pas - aucun magma n’est généré ;

B) la génération de magma se produit à faibles profondeurs en raison des températures élevées et de la faible épaisseur de la lithosphère ;

C) la génération de magma se produit à de plus grandes profondeurs en raison de températures encore plus élevées et d’une lithosphère plus épaisse ;

D) la génération de magma se produit à de plus grandes profondeurs en raison de l’abaissement de la température de fusion de la roche par les fluides, principalement H2O, libérés de la dalle subductée.

Gisements

 

Répandue dans les massifs montagneux dits granitoïdes (granitique est souvent employé), où cette roche se trouve sous forme de plutons, de sills[i] ou encore de dykes[ii]. Quelques gisements en Europe: Forêt-Noire, Odenwald, Vosges, Harz, Alpes centrales, Autriche. La diorite est l'équivalent intrusif de l'andésite qui est extrusive. Souvent associée au gabbro ou à la granodiorite dans les plutons entre lesquels elle représente un intermédiaire en termes de richesse en silice (55 % – 65 %), ainsi qu'au granite dans les sills.

Faciès

La diorite est généralement une roche claire, parsemée de zones plus sombres, à texture grenue. Elle est constituée de grands cristaux verts très foncés d’amphibole, d’autres blancs laiteux étant du feldspath et d’autres translucides étant du quartz. Cet assemblage minéralogique est lié à un refroidissement lent caractéristique d'un magma chimiquement intermédiaire entre un magma granitique et un magma basaltique2.

Sa composition, d'après H. Schumann (1957) est3 :

  • plagioclase : 33 %

  • hornblende : 26 %

  • biotite : 20 %

  • quartz : 16 %

  • feldspath potassique : 4 %

  • apatite, minéraux opaques : 1 %

  i Un sill ou filon-couche est une couche de roche magmatique souvent horizontale qui s'est infiltrée entre des couches plus anciennes de roche sédimentaire, de roche volcanique ou le long de la foliation d'une roche métamorphique, ce qui le différencie du filon.

  ii Un dyke, ou dikea, est un filon de roches qui s'est injecté dans une fracturation de l'encaissant. De ce fait, un dyke recoupe les autres roches qu'il traverse (à la différence d'un sill). Le dyke est un phénomène intrusif dans une fissure d'ouverture transversale. Selon les principes de la stratigraphie, son âge est donc toujours plus jeune que celui des roches encaissantes.

Bibliographies

1. François Michel, Roches et paysages, Éditions Belin, 2014, p. 67.

2. François Michel, Roches et paysages, Éditions Belin, 2005, p. 67.

3. (en) Walter Schumann, Stones and Minerals, Lutterworth Press, 1974, p. 84.

Wikipédia

Woudloper

Archives personnelles JJ Chevallier

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

mineralogie.club

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

logo FB share.png
logo FB 50x50.png