LA JADEITE

DE BIRMANIE

" Les mines de jadéite exploitées dans la zone interdite du nord de l'ex Birmanie offrent une jadéite d'une rare et exceptionnelle qualité , très certainement la meilleure actuellement sur le marché, dont elle représente environ 70% de l'offre mondiale. Les chinois, qui ont un engouement particulier, depuis le Xème siècles, pour le Jade dans cette variété pyroxène, la jadéite, la considèrent comme la plus précieuse des gemmes dans sa très rare couleur émeraude, qualifiée " Jade Impérial ". La couleur lavande est elle aussi très prisée des connaisseurs.

Pour cette raison la quasi totalité des meilleurs spécimens extraits sont exportés en Chine. "

JJ Chevallier

Jade polychrome de Birmanie.png
Pendentif de Jadeite de Birmanie.png

Jadeite polychrome de Birmanie.
Patrick Voillot, Jade Market de Mandalay.

Jadeite vert émeraude de Birmanie.
Patrick Voillot, Jade Market de Mandalay.

Ce qu'écrivait Alfred Lacroix.

La jadéite de Birmanie : les roches
qu'elle constitue ou qui l'accompagnent.
Composition et origine.
Par M. A. Lacroix

In: Bulletin de la Société française de Minéralogie, volume 53, 1-6, 1930. contenant le Livre jubilaire publié à l'occasion du cinquantenaire de la Société. pp. 216-254; doi : https://doi.org/10.3406/bulmi.1930.4095 https://www.persee.fr/doc/bulmi_0366-3248_1930_num_53_1_4095

Tableau des aracteristiques de la jadeit
Bracelet de jadeite de Birmanie.png

Mandalay, le "Jade market"

Mandalay est une ville d’environ 1 300 000 habitants, au nord du Myanmar (autrefois appelé Birmanie) ; ancienne capitale royale, elle est située sur le fleuve Irrawaddy. La ville s'étend le long de la faille transformante de Sagaing, qui fait la limite entre la plaque tectonique indienne et la plaque eurasienne. Elle est donc exposée aux tremblements de terre. Elle est située à proximité de la zone interdite du Nord (Etat Kachin) où se situent les mines et est donc un haut lieu du commerce de jade.

 

Le «Jade Market», marché au Jade, est un lieu fascinant où environ 30 000 personnes sont employée par le négoce des gemmes de Jade. On dit que c’est le plus grand marché au monde. Un espace clos, carré, quadrillé d’allées saturées d’échoppes, d’ateliers et comme on est en Asie d’incontournables salles de jeux, où une multitude d’artisans travaillent la jadéite et de négociants qui en font le commerce. Il y a peu de touristes mais des milliers d’acheteur à majorité chinois. La jadéite birmane a la réputation d’être de la meilleure qualité, celle dont les chinois raffolent.


C’est ici que l’on peut acheter le fameux Jade Impérial, à la condition de bien connaître le Jade et d’avoir des centaines de milliers de $, voire des millions, à dépenser.

Malgré la levée de l’embargo à l’encontre du Myanmar, en 2016, par les états de droit occidentaux, les récents évènements d’août 2019 qui on condamné l’armée Birmane qui tire d’importants revenus du commerce des gemmes, ont plombé une grande partie du commerce international des gemmes de la région. Toutefois les chinois eux continuent a acheter directement dans les mines sous la complice protection des l’armée du Myanmar vraisemblablement renforcée par les chinois.

La qualité du Jade jadéite

logo palagem.png

Condensé et traduit de la page : 

http://www.palagems.com/burma-jade-pt2

par JJ Chevallier

Après sa découverte la jadéite à l’état brut est classée selon son lieu de découverte.

  • Le jade alluvial extrait dans la l’Uru, la rivière qui traverse la région des gisements est classé Jade de rivière. Ce sont des galets ou des rochers aux formes arrondies à «peau»[i] très fine.
     

  • Le jade extrait des mines à flan de montagne se présente sous forme de rochers plus ou moins arrondis de taille parfois importante, à peau épaisse.
     

  • Un troisième type est trouvé dans des gisement de blocs irréguliers in situ, comme ceux de la région de Tawmaw ou la qualité du jade est apparente.


Pour les deux premiers types il est le plus souvent nécessaire de pratiquer une fenêtre, voire même de scier la pierre par son milieu pour juger de sa qualité.

Coupes_de_Jadéite_de_rivière_et_jadeit
Jadeite in situ.jpg

«On pense localement que la jadéite extraite des rivières et du conglomérat est plus« mature » dans le sens de plus affiné, que celle de Tawmaw», The Mineral Resources of Burma. By H. L. Chhibber.

Parce que l'érosion polie généralement les parties endommagées ou altérées, les meilleures qualités sont généralement associées au jade de rivière. La peau mince permet aussi de mieux pouvoir apprécier la couleur interne à l’aide d’une lampe de forte intensité. Dans la jadéite de montagne il y a très souvent une couche épaisse entre la peau et la partie colorée de l’intérieur, les chinois appellent cette couche opaque « brume ».

« La présence de jadéite verte et lavande est indépendante du type de gisement, mais la jadéite orange rougeâtre à brune ne se trouve que dans les rochers récupérés dans un sol riche en fer. L'orange rougeâtre résulte d'une coloration naturelle à l'oxyde de fer de la peau de la jadéite poreuse et est parfois intensifiée par la chaleur », The Mineral Resources of Burma. By H. L. Chhibber

Chaque pièce de jadéite présentée sur les marchés porte un numéro d'enregistrement et son poids inscrit, C’est une antenne administrative gouvernementale situé dans les mines à Hpakan qui procède à ce marquage après avoir perçue une taxe égale à 10% de la valeur qu’elle a elle-même estimée sans pour autant garantir cette estimation qui a pu être sous ou sur évaluée. 

Carte Jad Myanmar 01.jpg
Carte Jadeite de  Myanmar.jpg

L’évaluation

L’évaluation d'un bloc recouvert d'une "peau" [1] qui cache généralement toutes les traces de couleur et de clarté / diaphanéité qui s'y trouvent est la difficulté majeure pour les commerçants qui cherchent des zones où la peau est suffisamment mince pour voir à travers. S’il s’avère impossible de voir à travers la peau il sera nécessaire de polir une fenêtre pour révéler la couleur interne. L’emplacement de cette fenêtre est important car s’il révèle une mauvaise couleur le prix de la pierre sera beaucoup moins important, là il y a un savoir-faire certain pour le choix de l’emplacement.

Les fissures peuvent aussi avoir un effet dissuasif tant elles risquent de courir jusqu’au centre de la pierre en ayant permis la pénétration aux oxydants qui altèrent la couleur.

La règle des 3C

On peut utiliser cette règle pour estimer la jadéite, en ce sens que couleur, clarté et taille (cut), sont des critères qui sont déterminants on oubliera le carat pour lui préférer les dimensions. Aux trois C on ajoutera deux autres critères que l’on appellera les 2T la translucidité et la texture.

Couleur

Le critère le plus important, la nomenclature des couleurs standard de la jadéite décompose ce critère en 4 parties :
         la teinte sur la roue chromatique, pour le vert c’est la couleur émeraude fine qui sera parfaite ;
         la saturation, intensité de la couleur, c’est le critère le plus important, plus elle est saturée, plus la valeur sera élevée. Les chinois parlent du «cui» qui décrit la pierre comme lumineuse, chaude ou brillante ;
         le ton, la luminosité ni trop claire ni trop obscure ;
         la répartition de la couleur, qui doit être parfaitement uniforme sans veines ni taches. De fines veines en arborescences donnent un coté attrayant, à la condition de n’être ni ternes ni brunes, sans pour autant donner une plus valu aux pierres qui seraient parfaites sans elles.

 


Clarté

C’est le passage de la lumière, qui ne doit pas être occulté par des inclusions d’aucunes couleurs, de taches blanches ou autres couleurs ou de fractures cicatrisées ou non.
 

Translucidité

La jadéite parfaite est semi-transparente.
Une pierre, dont la couleur n’est pas uniforme, dont la saturation n’est pas parfaite, si sa transparence est bonne elle lui donnera une bonne valeur.

Texture

Elle est intimement liée à la translucidité puisqu’une texture très fine donnera une meilleure transparence qui dépend essentiellement de la taille des grains.
On distingue trois classes de textures :fine, la meilleure celle qui donnera un lustre parfait si le polissage est bien fait ; moyenne ; grossière.


Les chinois utilisent des mots particuliers pour ces trois critères de texture :

  • lao keng ou «ancienne mine», pour fine

  • jiu keng ou «mine relativement ancienne», pour moyenne ;

  • xin keng, ou «nouvelle mine», pour grossière.

 

Ces termes particuliers n’ont rien à voir ni avec l’âge ou le lieu de la mine, ils découlent de croyances anciennes qui prêtent à la jadéite une texture plus compacte et fine si elle est âgée.

Taille (Cut)

Elle répond aux critères de la mode pour les bijoux mais elle doit être parfaite, particulièrement le polissage régulier et fin permettant un passage parfait de la lumière. Un faisceau de lumière doit être réfléchi sans aucune distorsion.
 

Notons que les meilleures pierres sont le plus souvent taillées en cabochons avec des proportions analogues à 14 X 10, on les juge sur la symétrie, la courbure du dôme, l’épaisseur.
Pour les cabochon montés il est important que le métal sous-jacent comporte un trou permettant d’éclairer la pierre pour contrôler qu’il n’y a pas de défaut interne caché.


Les cabochons à base creuse incurvé sont de moindre qualité.
« Depuis les années 1930, les doubles cabochons, en forme de noix de ginko chinoise, ont été considérés comme l'idéal pour la jadéite de qualité supérieure, car le fond convexe augmenterait le retour de la lumière dans l'œil, intensifiant ainsi la couleur » Christie's. 

Notons aussi que la fabrication de bracelets, jonc, impose une importante perte de matière qui a un impact sur le prix.  
 

 

[1] La peau de la jadéite : Couche en croûte déposée autour de la jadéite durant sa formation.  Selon l’environnement de formation la peau sera blanche, jaune, brun clair à brun foncé ou noire.

tableau nomenclature chinoise du Jade..j
tableau nomenclature birmane de la Jadei

La Chine se gave du jade birman

Image-1024-1024-160598.jpg

ACTUALITÉ 2015

Dans le nord de la Birmanie, la ruée vers le jade défigure les paysages et emporte des vies. Vendredi, un glissement de terrain a fait des dizaines de disparus dans la région minière de Hpakan, où l’on extrait du jade de très haute qualité, dans des conditions de travail très dangereuses. En novembre, un autre accident dans cette même zone montagneuse avait fait 114 morts. Derrière ce business plus ou moins légal contrôlé par l’armée birmane, la Chine. Elle met les bouchées doubles avant l’arrivée au pouvoir d’Aung San Suu Kyi, qui a juré de faire le ménage.

Image-1024-1024-160657.jpg

À l’aide de gros excavateurs et d’explosifs, les mineurs ont creusé de profondes saignées dans les vertes collines du nord de la Birmanie au cours des mois derniers. Derrière eux, ils laissent des cratères, des falaises dénudées et un labyrinthe de pistes en terre. Une véritable ruée pour exploiter, tant qu’il en est encore temps, les plus riches gisements au monde de jade, une pierre gemme très dure.

Cette industrie de plusieurs milliards de dollars, dominée par des entreprises chinoises, anticipe l’arrivée au pouvoir, l’an prochain, d’Aung San Suu Kyi. La chef de file de la Ligue nationale pour la démocratie a juré de moraliser l’industrie du jade. La contrebande, massive, prive chaque année le gouvernement de centaines de millions de dollars.

Image-1024-1024-160602.jpg

Autour de la ville de Hpakan, un des hauts lieux du jade birman, 600 sociétés minières sont en activité.

 

Une dizaine domine le marché. La plupart d’entre elles sont dirigées par des Chinois. Selon les patrons birmans, ces Chinois, qui inondent le marché avec leur argent et leur matériel, ont considérablement intensifié leurs activités depuis le début de l’année. Ni les mineurs birmans ni les autorités locales ne sont capables de leur résister. On croise désormais sur les routes des tractopelles Komatsu ou Volvo, des cortèges de camions Caterpillar flambant neufs avec des roues de plus de deux mètres. Tous Chinois.

Extraction intensive

Cette extraction intensive a chassé des milliers de villageois de leurs terres. Ils parcourent la montagne, fouillant les tas de gravats avec l’espoir d’y trouver un peu de jade. Les conditions sont périlleuses : le 22 novembre, 114 ont été tués lors d’un glissement de terrain ; vendredi 25 décembre, une cinquantaine d’autres ont été ensevelis à Hpakan.

Image-1024-1024-160603.jpg

Sans aucune protection, ce mineur recherche des pierres de jade

dans la décharge d’une exploitation minière.

(Photo : Soe Zeya Tun/Reuters)

Une grande partie du jade extrait des collines birmanes part clandestinement en Chine, affirment les habitants du coin. Le jade est la pierre la plus vénérée en Chine : elle est censée apporter fortune, richesse et longévité. Selon les chiffres officiels, la Chine – le plus grand marché de jade du monde – a importé seulement quelque 540 millions de dollars (330 millions d’euros) de jade birman durant les neuf premiers mois de 2015. Mais Global Witness, une organisation non gouvernementale, estime la valeur la production de jade Birman à… 31 milliards de dollars par an.

Caché dans la jungle ?

Contrebande ? Les autorités chinoises jurent ne pas être au courant et rappellent, sans ciller, qu’elles sont opposées à ces activités illégales. Des dénégations qui ne convainquent pas. Sous couvert d’anonymat, un officier de police birman assure que des centaines de camions sont cachés dans la jungle. « Toutes les nuits, ils sont une dizaine à passer en Chine chargés de jade. Comme c’est un secteur contrôlé par l’armée birmane, cela veut dire que les Chinois travaillent avec eux. »

Lors de la campagne électorale, Aung San Suu Kyi a promis d’examiner d’où viennent les capitaux qui financent le business du jade. Beaucoup doutent de sa capacité à faire bouger les choses. La capitale est loin. Les montagnes infestées de rebelles. « Même le gouvernement local ne peut contrôler cette région à cause de la domination de l’armée, observe Yin Eik, patron d’une entreprise minière. Jusqu’à présent, Aung San Suu Kyi n’a pas été en mesure d’influencer l’armée, je ne vois pas comment son gouvernement pourrait y parvenir. »

Image-1024-1024-160604.jpg

Sur les routes du nord de la Birmanie, des camions chinois flambant neufs. (Photo : Soe Zeya Tun/Reuters)

Image-1024-1024-160605.jpg

Le mois dernier, 114 mineurs ont été tués par un glissement de terrain.

(Photo : Soe Zeya Tun/Reuters)

Image-1024-1024-160607.jpg

L’extraction minière a chassé des milliers de villageois de leurs terres.

(Photo : Soe Zeya Tun/Reuters)

Image-1024-1024-160600.jpg

Un négociant vérifie la qualité d’une jadéite.

(Photo : Soe Zeya Tun/Reuters)

From 01/01/2020