MINE ou CARRIERE ?
                                                                         l'Anti mythe...

Cette question est récurrente sur les réseaux sociaux et les réponses sont parfois déroutantes, en France, c'est le Code Minier qui nous apporte la réponse.

Mines et carrières sont juridiquement définies par le CODE MINIER.

La distinction, contrairement à l'idée populaire générale qui voudrait que les mines soient souterraines et les carrières à ciel ouvert, est liée à la nature de ce que l'on y extrait.

 

Ainsi il existe des mines à ciel-ouvert et de rares carrières sous-terraines et, plus rarement encore, sous-marines.

 

Les roches ou substances que l'on extrait des mines sont des matériaux (minerais, minéraux) qui ont un intérêt industriel :

 

• des combustibles fossiles (houille, anthracite, lignite, hydrocarbures liquides ou gazeux… mais pas la tourbe).

• Des sels de sodium (sel gemme ou halite) ou de potassium (sylvite).

• Des métaux (fer, plomb, zinc, étain, cobalt, cuivre, argent, or, etc. …).

• Des éléments radioactifs (uranium…).

• Du soufre, sélénium, tellure, arsenic, antimoine, bismuth, etc. …

• Du gaz carbonique.

Mine d'or à ciel ouvert Salsigne France.

Mine d'Or à ciel ouvert,

Salsigne, France.

Les roches que l'on extrait des carrières sont des matériaux (roches) qui servent aux constructions :

 

• La pierre de taille

• L'ardoise

• Le calcaire

• Le gypse

• L’ocre

• Les sables

• L’argile

• La barytine ...
Un cas particulier : la barytine - ou le baryum - ne sont pas des matières concessibles au sens strict du terme, néanmoins dans l'usage courant, on nomme "mines de barytine" les exploitations, alors que selon la législation ce sont des carrières...)

Carrière sous-terraine de faluns, Doué la Fontaine, France.

Carrière de faluns, sous-terraine, 

Doué la Fontaine, France.

Bref aperçu de la réglementation

 

L’exploitation des mines est soumise au Code Minier, s’agissant de matières stratégiques pour l’économie et l’essor du pays, l’État, à travers le ministère de l’Industrie gère le sous-sol et accorde les autorisations d’exploiter, généralement sous forme de concessions. 

 

Les carrières sont des ICPE ( installations classées pour la protection de l’environnement ), qui sont soumises à la loi 76-663 du 19 juillet 1976 (relative aux installations classées pour la protection de l'environnement). Les autorisations d’exploitation sont du ressort des préfets des départements concernés, sous forme d’arrêté.