retour dossier.png
logo FB share.png

L'INDE sa géologie

ses minéraux...

" En 1998 après l'achat du second magasin destiné à la minéralogie, j'ai eu l'idée de publier un petit bulletin destiné à nos fidèles clients minéralogistes. C'est à cette époque que j'avais écrit cet article car les minéraux du sous-continent indien me passionnaient. Plus tard je l'avais utilisé lors de la création du premier site Internet du syndicat des professionnels de la minéralogie. Cette semaine en fouillant dans mes archives je l'ai retrouvé, c'est pourquoi je vous en fait profiter, après l'avoir un peu remanié."

« Ayant repris la collection des espèces minérales cristallisées en 1983 au cours d’une visite au National Museum of Natural Historie, je suis très vite tombé en amour pour les minéraux de l'Inde.

Peu connus avant 1970, il semble que c’est vers cette époque que l’on a vu les minéraux de l’Inde apparaître dans les salons de minéralogie. 

A cette époque il était assez difficile de connaître les localisations exactes, les négociants affichaient le plus souvent le nom avec Inde, moins souvent, "Maharastra, Inde" ou encore "Poona, Inde". Avec le temps la précision sur la localisation s’est améliorée mais avec des orthographes changeantes selon que les noms étaient en Hindi, en Anglais ou en langue locale.

 

Maintenant nous avons des localisations beaucoup plus précises avec le nom de la mine bien souvent, ce progrès est partiellement dû à Mindat, la base de données de la minéralogie. »

Photo à droite.
Crystal de Mesolite, Muséum d'Histoire Naturelle de Denver, Colortado.
Photo JJ Chevallier 2002

 
 

LA GÉOLOGIE

Cliquez sur les cartes pour les agrandir.

Crédit cartes :

Sur les traces du Maharadja : https://www.edelo.net/inde/
Carte du Trapp du Deccan : http://marcel.dellanoce.free.fr/lycee/w1std2a1.htm

Mine du Maharastra : www.mindat.org
Carte du Gondwana : Pr. Ron Blaket

Pour introduire le sujet il faut d’abord projeter notre regard sur la géologie du sous continent indien. Rappelons qu’il y a 150 Ma, l’Inde faisait partie d’un vaste continent, le Gondwana, formé par ce qui deviendra Afrique, Australie, Antarctique, Amérique du sud et Madagascar. C’est durant le Crétacé que l’océan Atlantique Sud s’ouvrit séparant l’Amérique du sud et l’Afrique. L’Inde, Madagascar, l’Australie et l’Antarctique se séparèrent et le sous continent indien et dériva vers le nord à la vitesse de 0.10 à 0.20 mètre par an. Une très grande vitesse pour une plaque tectonique, 15 000 kilomètres en 10 Ma. La collision avec la plaque asiatique provoque alors les formations d’un plateau et d’une chaîne de montagne, le Tibet et l’Himalaya.

On peut décomposer la géologie du sous continent indien en trois parties. Trois grandes zones :

- Au nord la chaîne himalayenne qui sépare l’Inde du Népal et de la Chine sur près de 2500 kilomètres avec une altitude record de plus de 8000 mètres.

- Au sud de la chaîne himalayenne de la rive du golf du Bengale à celle de la mer d’Oman, une longue plaine sédimentaire de 2400 kilomètre de long et large de plus de 300 kilomètres, la plaine du Gange à l’est et les plaines du Penjab, du Rajasthan et du Gujerat à l’ouest.

- Au sud de cette plaine, l’immense plateau du Deccan qui épouse la forme triangulaire de la péninsule indienne. La bordure ouest du plateau est une chaîne de montagne peu élevée (1500 m) les Gats occidentaux qui longent la cote de la mer d’Arabie. Les Gats orientaux, altitude entre 500 et 650 mètres, occupants la partie est du Decca entre la cote du golf du Bengale et les Gats occidentaux.

C’est cette troisième partie qui va nous intéresser au plus haut point puisque c’est sur ce plateau à l’ouest que se situent les Trapps du Deccan. Un plateau d’un demi-million de kilomètres carrés formé par un point chaud qui donna des éruptions massives formant des strates de laves décamétriques sur une épaisseur d’environ 2 000 mètres.
Les modèles informatiques d’après les données de la paléogéographie permettent de situer le point chaud, à notre époque, sous l’ile de la Réunion.

Le plateau est principalement formé de basalte, roche magmatique extrusive et de parties de granite, roche magmatique intrusive.

La plus grande partie des Trapps du Deccan sont situés dans la province historique et administrative du Maharastra, un nom que connaissent bien tous les collectionneurs de minéraux.

LA MINÉRALOGIE

1/25

Des pratiques industrielles encore d'un autre siècle même si cette tendance régresse...

Les plus connus des minéraux indiens dans les collections sont :

L’Apophyllite, l’Okénite, , la Cavansite, les zéolites : la Stilbite, la Heulandite, la Natrolite, la Mordenite, le Mésolite, la Scolécite. Un petit peu moins connus, parmi les zéolites : la Stellérite, l’Analcime, la Chabazite, la Goosecreekite, la Gyrolite, et les non zéolites : la Pentagonite et la Powelite.

 On trouve également d’autres minéraux plus généralistes, le Quartz sous différentes formes tel l’Améthyste et la Calcédoine, la Calcite, la Fluorine, la Préhnite…

 

En dehors des minéraux de collection l’Inde a d'autres ressources minérales, les pierres précieuse et ornementales, les métaux précieux.

Les Diamant de la région  du Télangana dans les fameuses mines de Golconde qui produisirent les plus beau Diamant du Monde il y a quelques siècles. De nos jours elles ne produisent que des pierres de moindre qualité.

Les corindons et autres gemmes du Cachemire qui sont localisés plus au nord dans les contreforts de l’Himalaya.

L’Or alluvionique se trouve dans des cours d’eau du Deccan et du Penjab.

L’Argent est exploité dans le Karnic.

Les gisements de pierres fines et d’ornementation :

Radjpoutana pour les Grenats

Arvalis pour l’Améthyste

Goudjerat pour les Agate et autres Cornaline ainsi que l’Onyx

Les ressources industrielles

La houille est exploitée dans la vallée du Gange et dans l’Assam.

Le fer est exploité dans des mines sur tout l’ensemble du pays, les plus importants dans les environs de Madras.
L’Himalaya renferme des gisement de métaux, cuivre, plomb, cassitérite, zinc, antimoine.

Le Cobalt se trouve dans le Radjpoutana.

TOUTES LES ZÉOLITES

retour dossier.png

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

logo FB share.png

* Les rubriques marquées d'un astérisque sont obligatoirement renseignées.