retour dossier.png
logo FB share.png

GIFTGRUBEITE

Un nouveau minéral découvert à Ste Marie aux Mines.

Un micro-minéralogiste de Colmar, Thierry Brunsperger, a fait la découverte d’une nouvelle espèce minérale provenant de la mine Giftgrube (fosse à poison) dans le vallon de Neuenberg sur les hauteurs de Ste Marie aux mines. C’est dans une collection cédée par un collectionneur alsacien des années 60/70 que T. Brunsberger découvre sous son microscope-binoculaire un caillou recouvert d’arséniate en très mauvais état dû à un stockage long et peu adapté. Après une longue étude des minéraux de l’arsenic notre ami ne sachant pas ce qu’il avait découvert confie un échantillon à Nicolas Meisser de l’Université de Lausanne. L’échantillon passe par plusieurs laboratoires, Melbourne et Prague et entre les mains de nombreux chercheurs.

 

Thierry Brunsperger avait eu une bonne idée en s’adressant à des scientifiques car en fin de compte il s’agissait bien d’une nouvelle espèce minérale.

En avril 2017 [2016-102] l’IMA (International Minerals Association), par le biais de la « Commission on new minerals, Nomenclature and Classification » approuve la découverte de la nouvelles espèce, la validation est signée par les trois scientifiques, le suisse Nicolas Maisser et les Tchèques Jakub Plàsil et Radek Skoda. Il est publié en 2019 (Maisser et al., 2019)
C’est un minéral secondaire de néoformation post exploitation, (on estime qu’il a entre 20 et 400 ans, puisqu’il s’est formé après l’ouverture des mines), il est incolore, rarement blanc nâcré à jaune pâle formant des rosettes de cristaux tabulaires. Sa structure est du type du groupe de l’huréaulite entre la vylliaellenite et la sainfeldite (classe Stuntz : 8.CB.10.) Elle est associée à la manganocalcite, à l’arsenic natif, à la löllingite et la pharmacolite.
Le nom GIFTGRUBEIT est directement tiré du nom de la mine.


Un seul exemplaire de 7 centimètre est connu sur lequel on a pu observer 28 cristallisations dont une dizaine ont été utilisés et sacrifiés pour les analyses. Il est conservé dans les collections minéralogiques du Musée cantonal de géologie, Université de Lausanne en Suisse.

JJ Chevallier d'après un article d'Anne Muller

publié dans " Dernière Nouvelles d'Alsace "

et complété par des informations données

au salon de Ste Marie aux Mines

 

 

 
 

IMA 2016-102

Groupe huréaulite

 

Giftgrubeite

 

Couleur :  incolore, rarement blanc perle à jaune pâle

Lustre :     Vitreux

Dureté :     3½

Poids spécifique :  3.23

Système cristallin :  Monoclinique

Groupe Huréaulite entre la villyaellenite et la sainfeldite .

Nommé pour la localité-type.

Localité type : Mine Giftgrube, veine Sankt Jakob, Neuenberg, Ste Marie-aux-Mines (Markirch), Haut-Rhin, Grand Est, France

Biréfringence max 0.016

 

 

 

 

​​Indice de réfraction α / ω / n : α = 1.630(2)

Indice de réfraction β : β = 1.640(2)

Indice de réfraction γ / ε : γ = 1.646(2)

 

Michel-Levy color chart selon la biréfringence maximale (à 30µm).

La couleur du minéral n'est pas prise en compte.

Données : Mindat

1/1

Cliquez les photos pour agrandir

Bibliographie :

- Meisser N., Plàsil J., Brunsperger T., Lheur C., Skoda R., (2017) Giftgrubeite, IMA 2016-102. CNMNC Newsletter N° 36, April 2017, page 405 ; Mineralogical Magazine : 81 : 403 - 409.

- Meisser N., Plàsil J., Brunsperger T., Lheur C., Skoda R., (2017) Giftgrubeite,
CaMn2Ca2(AsO’)2(AsO3OH)2-4H2O, a new member of the hureaulite group from Ste Marie aux Mines, Haut Rhin department, Vosges, France. Journal of Geosciences, volume 64 (2019), issue 1, page 73 - 80

 

 

retour dossier.png

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

logo FB share.png

* Les rubriques marquées d'un astérisque sont obligatoirement renseignées.