MUSÉE "Minéralogie  Passion"

"Minéralogie Passion" est une page Facebook
rejoignez l a!

  • Facebook

GROUPE APATITE

Ca5(PO4)3(OH,Cl,F).png

L'apatite est un nom générique désignant des phosphates hexagonaux de composition assez variable,

Ca5(PO4)3(OH,Cl, F).

Trois espèces sont reconnues par l'IMA, nommées selon l'anion prévalent :

Chlorapatite Ca5(PO4)3Cl

Fluorapatite Ca5(PO4)3F

Hydroxyapatite Ca5(PO4)3(OH)

Les apatites forment un groupe de phosphate de calcium, strontium et terres rares (parmi d'autres éléments). La plupart sont de la fluorapatite, tandis que l'hydroxyapatite est beaucoup moins courante et la chlorapatite est très rare.

Nous avons ajouté la plus rare, l’ex-strontium-apatite, Efimov et al. en 1962 qui a ensuite été changé en apatite-(SrOH) (Burke 2008) bien que le fluor soit dominant sur l'hydroxyle. Il a été renommé fluorstrophite par Pasero et al. (2010). Le nom actuel reflète la composition, y compris le fluor, le strontium et le phosphate dominants (IMA-2010 s.p.)

Ayant des aspects et des couleurs variés l'apatite fut longtemps confondue avec des minéraux très divers (par exemple, le béryl, la milarite). Sa composition chimique ne fut déterminée que vers la fin de XVIIIe siècle. C'est pour cette raison que le minéralogiste allemand Abraham Gottlob Werner lui a donné en 1786 ce nom qui est inspiré du grec « apatan », tromper.

Couleurs des apatites.jpg

La désignation "Groupe Apatite" a été utilisée avec différentes définitions dans l'histoire de la minéralogie. La nouvelle nomenclature du supergroupe apatite et ses divisions en 5 groupes, dont le groupe apatite, a été approuvée par l'IMA en 2010 (Pasero et al. 2010). (Cf. : https://www.mindat.org/min-32275.html)

 

Les bons gisements fournissant des spécimens remarquables pour la collection se comptent par centaines dans le monde.

Pour la France, il serait presque plus facile de citer les régions sans apatite tellement l’adjectif ubiquiste s’applique parfaitement. Citons les fentes alpines de La Lauzière et du Mont-Blanc, les pegmatites de l’Hérault, des Monts d’Ambazac, de Compreignac, de l’Orne, de Bretagne et les fentes granitiques du Finistère ou de la Creuse. Nous ne nous étendrons pas plus afin de n’oublier personne, nous n’avons cité que les plus connus et il en manque encore. Les revues spécialisées telles que Le Règne Minéral et les nombreuses parutions par localités doivent être consultées pour plus de précisions.

En Europe, l’un des meilleurs du monde, est sans conteste Panasquera au Portugal avec des cristaux parfois décimétriques de différentes couleurs.

En Allemagne les cristaux roses de Saxe, ou en Bavière les grands tabulaires bleus. Dans les fentes alpines d’Autriche et de Suisse. En Espagne, de très beaux cristaux, jaune vert, des cavités de la lamproïte volcanique à Nuestra Señora del Carmen.

Aux USA, la carrière Pulsifer dans le Maine produit des cristallisations remarquables de couleur violette. Les impressionnants cristaux prismatiques de la province de Grenville au Canada, que l’on reconnaît à leur gangue calcaire rose à orange. Au Mexique, les gemmes jaunes de la région de Durango. Le Brésil compte de très nombreuses occurrences particulièrement dans le Minas Gerais, contentons-nous de ne citer que les bicolores de Conselheiro Pena. Colombie, notons les cristaux roses sur l’euclase bleue de mine La Marina. Le département de Potosi en Colombie produit de beaux cristaux violets pluricentimétriques.

 

En Afrique le Maroc produit d’excellents cristaux jaune-vert, dans la région d’Imilchil. Les pegmatites et pyroxénites de la Grande Ile, Madagascar, sont riches en gisements de gros prisme d’apatites pierreuses géantes. Le district de Karibib Usako en Namibie dans ses pegmatites livre de beaux cristaux.

En Asie la Chine dans le Sichuan produit de belles gemmes roses en association avec la muscovite, l’aigue-marine ou la scheelite. Au Pakistan on citera les extraordinaires cristaux rouge et rose de Shumar Bakhoor, et les gisements hydrothermaux de fentes alpines de Shigar d’où proviennent les plus beaux cristaux.

Minéral ubiquiste (présent partout) :

L'ivoire et la dentine sont composés d'apatite hydroxylée. Les dentifrices apportent des ions fluor qui renforcent l'apatite dentaire pour la rendre moins sensible aux attaques bactériennes.

L'apatite apporte également le phosphore dans les engrais chimiques.

Lorsque ce minéral est de qualité gemme, il peut être utilisé en bijouterie (facettes, cabochons) comme une pierre fine, toutefois sa dureté 5 en fait une pierre relativement fragile.

 

Sources :

Littérature

Minéraux (Julien Lebocey) aux éditions du Piat

A la découverte des Minéraux et pierres précieuses (François Farges) aux éditions Dunod

Internet

Mindat

Wikipédia

Géowiki

Tableau caractéristiques des apatites.jpg
Wikipedia-logo-fr-small.png
Tableau caractéristiques des fluorapatites.jpg
Tableau caractéristiques des hydroxiapatites.jpg
A la découverte des minéraux et pierres précieuses.jpg
Les Minéraux.jpg
Fluorstrophite, Karnasurt Mountain, Lovozersky District, Murmansk Oblast, Russie.jpg
Apatite, Durango, Mexique..png
Rhodocrosite Perou.
Min Pass QR code.jpg
Minéralogie Passion
Scannez-moi !
Lexique Géowiki-mini.jpg