top of page
Calcédoine Tableau caractéristiques.jpg

CALCEDOINE

La calcédoine n’est pas une espèce minérale à part entière c’est une forme de quartz cryptocristallin.

Mentionné par Agricola (1546) d'une pierre nommée d’après la ville de Chalcedoine. [1]

 

Très représentée dans les collections et musées depuis l'Antiquité, la calcédoine pas reconnue comme une espèce minérale distincte par l'I.M.A qui la considère comme une variété de quartz. Il ne s'agit pas d'un minéral mais d'un agencement spécifique des cristallites du quartz. Elle est polycristalline, c'est-à-dire composée de monocristaux (les cristallites) «collés» les uns aux autres.

 

Une seconde ambiguïté, en raison de la présence fréquente d’une autre espèce minérale dans la composition de la calcédoine, la moganite SiO2, polymorphe du quartz dont la structure cristalline est différente. La calcédoine est donc une variété du quartz en l’absence de moganite et une roche lorsque des cristallites de moganite sont présents. On distingue parfois la calcédoine qui désigne la roche et la calcédonite qui désigne le minéral
C'est un minéral hydrothermal de basse température.

 

La calcédoine est cryptocristalline, elle ne montre jamais de cristaux visibles mais elle est souvent encroutée de quartz microcristallin lui donnant un aspect givré, elle contient de 0,5 à 2% d’eau H2O.
Elle se présente sous forme de masses diverses, placages,  mamelonnées, colonnes, botryoïdale, stalactites etc... La calcédoine présente fréquemment une structure en bandes, mais qui n’apparaît pas toujours à l’œil nu. Elle tapisse souvent les cavités dans les roches pour former des géodes.

 

C’est un minéral/roche, ubiquiste, que l’on trouve dans une multitude de types de gisements, vacuoles des roches sédimentaires ou volcaniques, filons métallifères etc.

On la trouve en périmorphose ou même pseudomorphose d’autres espèces minérales.

 

De nombreux fossiles d’origine végétale ou animales sont silicifiés en calcédoine les plus célèbres étant les énormes troncs de bois fossiles d’Arizona ou de Madagascar.

 

Elle est beaucoup utilisée aujourd'hui dans l'ornementation, la sculpture de bibelots et d'objets d'art. Plus ponctuellement, on l'utilise pour fabriquer des broyeurs à mortier nécessaire à la réalisation de poudres de roches pour les analyses en laboratoire. Autrefois, les hommes du Néolithique l'ont utilisée pour confectionner des outils.

 

Les variétés

Selon l'orientation des cristallites dans les fibres, différentes variétés de calcédoine peuvent être distinguées telles que la calcédonite, la pseudo-calcédonite, la quartzine ou la lutécite. Certains noms on une origine commerciale

  • Agate (nous traiterons les agates qui sont extrêmement variées sur une autre page qui paraitra plus tard)

  • Chrysoprase vert clair, coloré par le nickel

  • Cornaline rouge

  • Héliotrope vert à taches rouges. Les taches rouge sang sont dues à l'hématite.

  • Jaspe, qui est une roche puisque composé de cornaline et d’argile

  • Mtorolite : variété chromifère de couleur verte

  • Onyx

  • Sardoine brune

  • Calcédoine commune gris laiteux à bleuté

  • Calcédoine bleue ou Saphirine

  • Calcédoine gris bleu ou Mohave Moonstone

 

Les gisements remarquables dans le monde comme en France, sont tellement nombreux qu’il est impossible de tous les nommer ici.

 

1./ Chalcedoine, (en grec ancien Χαλκηδών / Khalkêdôn) est une cité grecque de Bithynie (actuellement en Turquie), située sur la mer Propontide, à l'entrée orientale du Bosphore, face à Byzance et au sud de Chrysopolis (Scutari, actuellement Üsküdar). Elle s'appelle aujourd'hui Kadıköy et est devenue une banlieue, résidentielle et plutôt aisée d'Istanbul, dans le prolongement d'Üsküdar.

Wikipedia-logo-fr-small.png

MUSÉE "Minéralogie  Passion"

"Minéralogie Passion" est une page Facebook
rejoignez l a!

  • Facebook
Min Pass QR code.jpg
Minéralogie Passion
Scannez-moi !
Calcédoine, musée de Sofia, Bulgarie.png
SiO2.png
A la découverte des minéraux et pierres précieuses.jpg
Les Minéraux.jpg

Sources

Littérature

Minéraux et pierres précieuses de François Farges.

Minéraux le guide des passionnés, Julien Lebocey.

 

Web

Wikipédia.

Géowiki.

Rhodocrosite Perou.
Lexique Géowiki-mini.jpg