Nouveau Minéral ...
La Johnkoivulaite

Septembre 2019

Article du GIA traduit de l'anglais par JJ Chevallier https://www.gia.edu

retour dossier.png
logo FB share.png

" Le nouveau minéral johnkoivulaite a été nommé en l'honneur du célèbre gemmologue John Koivula, connu pour ses contributions à la recherche sur l'inclusion et à la photomicrographie. "

John Koivula.

Photo de Kevin Schumacher / GIA.

CARLSBAD, Californie

- 17 septembre 2019 -

Les chercheurs du GIA ont récemment confirmé la découverte d'une nouvelle espèce minérale, la Johnkoivulaite, en l'honneur du chercheur John Koivula du GIA.
Le cristal de 1,16 ct - accepté par l'Association minéralogique internationale comme nouvelle espèce minérale - a été découvert dans la vallée de Mogok au Myanmar par le gemmologue Nay Myo.


Le chercheur principal du GIA, Aaron Palke, présentera le minéral récemment nommé à la conférence de la Geological Society of America (GSA) le 25 septembre à Phoenix, en Arizona.

«Nous sommes privilégiés de pouvoir nommer ce minéral en l'honneur de John Koivula qui a tant contribué à la science et à l'industrie des pierres précieuses et de la bijouterie en tant que gemmologue reconnu et innovateur en photomicrographie», a déclaré Tom Moses, vice-président exécutif, directeur des laboratoires et responsable de la recherche.
Les découvertes comme celle-ci nous rappellent l’importance de notre mission basée sur la recherche et les nombreuses contributions importantes que John a apportées au cours de ses travaux scientifiques, menés depuis plus de quarante ans.»

La Johnkoivulaite a une structure cristalline hexagonale qui est très similaire au Beryl et à d'autres membres du groupe des Beryl, tels que la pezzottaite. Les tests gemmologiques standard ont donné un Indice de réfraction de 1,608, avec une biréfringence trop petite pour être mesurée avec précision, une densité de 3,01, une dureté de 7½, une fracture conchoïdale, un éclat vitreux et aucune réaction aux UV à ondes longues ou courtes.
Ce minéral est particulièrement unique en raison du fort pléochroïsme qu’il montre du violet foncé à presque incolore lorsqu’il est observé avec une lumière polarisée.

Un spécimen de ce nouveau minéral se trouve maintenant dans la collection du musée GIA, située au siège mondial de l'Institut à Carlsbad, en Californie.

 

La Johnkoivulaite montre un fort pléochroïsme, allant du violet (à gauche) à presque incolore (à droite) lorsqu'elle est examiné avec une lumière polarisée. Champ de vision: 10.05mm.

Photomicrographies de Nathan Renfro / GIA.

John Koivula a plus de 40 ans d'expérience dans le secteur de la recherche et de la microphotographie. En 1986, Koivula a co-écrit avec Edward J. Gübelin le très populaire Photoatlas of Inclusions in Gemstones , suivi de deux autres volumes. J. Koivula a également écrit The Microworld of Diamonds et a co-écrit Geologica avec Robert Coenraads. Ses nombreuses contributions ont reçu un large succès.

 

Il a reçu :

  • le prix Robert M. Shipley d'AGS,

  • le prix Antonio C. Bonanno d'AGA pour son Excellence en gemologie,

  • le prix Richard T. Liddicoat du GIA pour ses réalisations distinguées,

 

Il a été à la première place du concours Photomicrographic Small World de Nikon en 1984 et a été nommé parmi les 64 Personnes les plus influentes dans l'industrie du bijou au 20ème siècle.

Sources :

retour dossier.png

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

logo FB share.png

* Les rubriques marquées d'un astérisque sont obligatoirement renseignées.