L'ETAIN ARMORICAIN

Par Yves LULZAC, ancien géologue minier du BRGM

Article paru dans Mines & Carrières

N° 196 - octobre - 2012 (Hors série)

avec l'aimable autorisation de l'auteur

PROVINCE NORD ARMORICAINE

DISTRICT DE LANDERNEAU

Il est défini par la moitié orientale du massif granitique mentionné précédemment, ainsi que par le contexte métamorphique qui s’étend sur 3 ou 4 km au-delà de son extrémité orientale. Ce granite est ici à gros grain ou porphyroïde et prend le nom de granite de Kersaint.

L’originalité de ce district, comparé au précédent, réside dans la nature de ses gîtes primaires stannifères dominés ici par de courts filons quartzeux riches en arsenopyrite et cassitérite, ou bien des filons de pegmatite " dégénérée " à quartz, tourmaline et cassitérite peu abondante. Ces formations n’étant visibles qu’au hasard de quelques affleurements artificiels (carrières), il est impossible de les dénombrer ni d’évaluer leur extension réelle au sein du massif granitique.

Les concentrations alluvionnaires qui en dérivent présentent souvent des teneurs de haut niveau mais, sur les six vallons explorés au moyen de sondages profonds, aucun ne semble avoir fait l’objet de travaux d’exploitation anciens. Ce qui contraste curieusement avec le district précédent.

Si le potentiel stannifère des gîtes primaires demeure ici négligeable à l’heure actuelle, compte tenu de leur nombre apparemment restreint et de leur faible volume, celui des gîtes secondaires, bien que partagé sur une vingtaine de vallons, pourrait représenter un objectif exploitable d’au moins 140 tonnes de cassitérite (Y. Lulzac, 1988).

District de Landernau.jpg

Since 04-09-2021