2018

Refonte totale

de la page

FORMATION DES

                    MINÉRAUX

Page 3

origines sédimentaires

 
 
 

" Les prospecteurs préfèrent généralement exploiter les milieux magmatiques ou métamorphiques que les roches sédimentaires.
Mais parfois aussi, on fait des découvertes dans les sédiments..."

Yves Lulzac, sur le site de la découverte, de la
Lulzacite, dans des sédiments.

1997 - St Aubin des Château, Loire-Atlantique, France.

Marcassite

On voit sur la page « sédimentaire » que toutes les roches et par là les minéraux de la surface subissent l’influence des phénomènes météorologiques et des organismes biologiques qui les décomposent et les transforment en de nouveaux minéraux. Ce processus est très lent mais constant on l’appelle l’altération, les accumulations de ces sédiments c’est la sédimentation. 

Certains minéraux insolubles souvent métalliques qui s’oxydent difficilement son entrainé dans les alluvions, parfois très loin de leur lieu de formation, ils vont se concentrer, s’accumuler, dans ce que l’on appelle des gisements. Bien que situés dans les sédiments leur origine n’est pas sédimentaire, ils se sont formés avant l’érosion, l’altération et la sédimentation.

​Si les minéraux n’ont pas été entrainés par un phénomène de transport et qu’ils sont restés dans les couches sédimentaires sur place on parle alors de gisements résiduels.

 

Quand ces minéraux ont été entrainés par l’eau et se sont déposés en milieu humide on parle de gisements alluvionnaires, lacustres ou marins selon l’origine du lieu de formation des sédiments.

Si les minéraux se sont décomposés et qu’ils ont formé d’autre minéraux ceux-ci sont appelés minéraux secondaires, par opposition aux minéraux primaires se que l’on peut résumer ainsi :

Un minéral primaire est un minéral qui n’a pas subi d’altération postérieure à sa formation, particulièrement en surface, au-dessus de la nappe phréatique. Les phénomènes d'oxydation et de réduction des minéraux primaires donnent naissance à des minéraux secondaires.

MINÉRAUX DES ZONES D'OXYDATION

Dans les zones d’oxydation les minéraux primaires subissent une forte altération de l’eau météoritique (pluie, neige, grêle) chargé en détritus organiques. Les produits de l’altération sont charriés sous forme de sels. Ce processus crée des zones d’enrichissement secondaires chargées en oxydes, hydroïdes, carbonates, sulfates, arséniates, métaux natifs.

 

Par exemple l’élément métallique cuivre va cristalliser en minéraux primaires, parfois même en cuivre natif primaire, mais surtout associé au soufre en sulfures tel la covellite ou chalcocite, etc. très souvent accompagné de fer surtout en chalcopyrite (CuFeS2) qui est d’ailleurs le principal minerai de cuivre. Après oxydation il donnera des minéraux secondaires tels que cuivre natif secondaire, azurite, malachite, chrysocole, cuprite, dioptase, brochantite, chalcantite…

Notons au passage qu'un minéral peut être primaire ou secondaire selon sont mode de formation.

Autre exemple la décomposition de minéraux ferrugineux et de sulfates en sels minéraux pourra donner naissance à des pyrites ou marcassites dans le fond des océans peu oxygénés par réduction du Fe 3+ en Fe2+ et du SO2- en S2-

MINÉRAUX DES ZONES D'OXYDATION KARSTIQUES

A quelques dizaines de mètres sous la surface, c’est l’eau météoritique (pluviale) qui, en s’infiltrant dans les roches superficielles, va avoir une action de dissolvant. Cette eau chargée en oxygène, en acide carbonique et autres éléments chimiques a un fort pouvoir oxydant et solvant. Elle va dissoudre les minéraux les plus solubles. Des réactions chimiques vont alors créer de nouveaux minéraux riches en oxygène que l’on nomme les minéraux des zones d’oxydation karstiques.

En région calcaire (karstique) l’eau météoritique s’infiltre et crée un réseau sous-terrain de fissures, de rivières, de grottes, en y déposant des concrétions stalactites, stalagmites, draperies etc…

L’eau, H2O, se charge en dioxyde de carbone CO2 dans le sol, formant ainsi de l'acide carbonique H2CO3, qui dissout les carbonates CaCO3. Au contact de l’atmosphère chaude et pauvre en CO2 d’une cavité elle se détend et  dégaze le CO2. Le carbonate CaCO3 en solution, précipite et cristallise en stalactites, stalagmites ou draperies.

Carlsbad cavern, Nouveau Mexique, USA.

Aragonite,

Lechuguilla Cave, Carlsbad Caverns,

Nouveau Mexique, USA.

Perles de caverne,

Lechuguilla Cave, Carlsbad Caverns,

Nouveau Mexique, USA.

Navigation

formation des minéraux

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !

logo FB share.png

* Les rubriques marquées d'un astérisque sont obligatoirement renseignées.